Troubles psycho-émotionnels

L’acupuncture et la médecine des plantes peuvent aider dans ces situations:

  • l’anxiété, les traumatismes ou les phobies (peur de l’avion, peur de l’échec, problèmes d’engagement, phobie sociale, …)
  • TOC (Trouble Obsessionnel-Compulsif), névrose obsessionnelle, inquiétudes
  • hyper-sensibilitée
  • manque de connaissance de soi ou de confiance en soi, mauvaise image de soi-même
  • burn-out et autre troubles liés au stress
  • perte et deuil
  • dépression, dépression post-natale
  • agitation et irritabilité
  • être bloqué par l’idée de ‘c’est-ce qui pourrait se passer, que va t’il se passer si je… ’
  • crise d’identité, défis majeurs (déménagements, changement de travail, divorce…)
  • troubles psychosomatiques
  • émotions non traitées, traumas
  • troubles du sommeil, cauchemars, insomnies

A côté des traitements médicaux conventionnels (antidépresseurs, calmants, somnifères, anxiolytiques, …) l’on peut aussi soigner les troubles psycho-émotionnels d’une manière holistique et naturelle. L’acupuncture offre le gros avantage de ne pas avoir d’effets secondaires. Dans beaucoup de cas les deux traitement peuvent être complémentaires et donc être appliqués simultanément. En cas de symptômes graves, il est même conseillé de consulter un spécialiste / psychiatre auparavant.

Notre conscience (Shen) est un élément essentiel de la santé de notre corps. Il est évident que des émotions persistantes, récurrentes ou fortes peuvent conduire à des problèmes de santé. La peur, la tristesse, la culpabilité, la haine, la rancune, etc. provoquent une sensation de détachement, de solitude, de tension, de raideur, de retranchement en soi-même,… contrairement à l’effet naturel, vivifiant, chaleureux, rayonnant et liant de l’amour qui est à la base de la vie et de la santé.

En tant qu’acupuncteur c’est à travers un simple diagnostic du pouls et du ventre que je fais la différence entre un état émotionnel ‘excessif’ (stress externe) ou une ‘défaillance’ plus interne qui sont le résultat d’un affaiblissement de certains aspects du Shen, de nos convictions profondes. Ces derniers peuvent être congénitaux (naturels) ou acquis.

Les “fantômes” ou Gui (prononciation: “gkwei”) sont des comportements compulsifs qui sont le résultat d’émotions non assimilées ou d’expériences traumatisantes. Presque tout le monde à ses “fantômes” plus ou moins importants: tout le monde a déjà connu ce sentiment qui laisse une impression profonde et qui peut être la cause un déraillement de l’une ou l’autre fonction physique ou psychique. Un “fantôme” peut aussi apparaître petit à petit, sans qu’on le remarque. Par exemple un manque d’affection parentale, un chantage affectif des parents ou des croyances religieuses ou culturelles imposées peuvent – parfois de manière insidieuse – affecter notre conscient et le bouleverser, qui peuvent être à l’origine de différents troubles comme une dépression, un complexe d’infériorité, de la jalousie, la rancoeur, la méfiance injustifiée, l’anxiété, l’agressivité, etc. qui peuvent être une cause sous-jacente de la maladie.

Dans des situations menaçantes, une réaction automatique peut être un moyen nécessaire d’autoprotection, la lutte pour sa survie, se jeter hors du chemin lorsqu’une voiture arrive vers vous, mais aussi l’oubli, l’effacement d’événements troublants (ce qui est souvent le cas chez l’abus des enfants ou l’inceste). L’expérience douloureuse (physique et/ou émotionnelle) qui n’est pas ou peu traitée est classée dans la mémoire consciente, mais elle reste implantée dans le subconscient comme cliché non-traité. Plus tard, une nouvelle situation stressante (inconsciemment vécue comme analogue à la situation d’origine) peut réactiver ce cliché et causer la même réaction.
Ce modèle de réaction, qui à l’origine était peut-être nécessaire et approprié, ne l’est probablement plus maintenant et devient une réaction excessive. Si le cliché est enclenché en permanence, cette émotion deviendra un Gui, un “fantôme, qui se tient toujours prêt à imposer certains comportements compulsifs ou d’autre plaintes psychosomatiques. Ceci est similaire au syndrome de stress post-traumatique.

A partir du dossier ‘Acupunctuur bij Psycho emotionele klachten’ – ICZO (Bruno Braeckman)

{{ popup_title }}

{{ popup_close_text }}

x